Faire face au stress et au burn out

Travail

1279 

Les mots "stress" et "burn out" sont souvent utilisés dans le langage courant. Christine Lethier vous propose de revenir sur ces termes, comment reconnaître les situations de stress et de burn out afin de mieux les prévenir et les éviter.

Le stress s’inscrit dans une triple dimension


1) Individuelle : prenant en compte une personne avec son histoire, ses compétences, son parcours d’expériences, sa personnalité

2) Relationnelle : de considération, manque de solidarité, manque de reconnaissance du travail accompli, conflits relationnels, isolement...

3) Contextuelle : prenant en compte le travail, son organisation, ses exigences, les changements et les responsabilités qui y sont liés. L’environnement physique de travail

Stress au travail : les signaux qui doivent vous alerter

Les signaux sont de diverses natures : très souvent ils se conjuguent et s’additionnent.

Les signaux physiques

  • Mal de dos, tensions, crispations, douleurs
  • Migraines, difficultés de concentration, de mémorisation,
  • Troubles digestifs, cutanés ou visuels
  • Fatigue chronique, troubles du sommeil

Les signaux addictifs (consommation ou usage de quelque chose en excès)

  • Consommation excessive de tabac, d’alcool, ou autres produit
  • Troubles du comportement alimentaire,
  • Comportements à risque ( drogue, jeux, sexe … )

Les signaux émotionnels

  • Irritabilité, colères démesurées, impulsivité, anxiété,
  • Tristesse ou inquiétude excessives, ruminations, attitude négative en permanence
  • Démotivation, dégoût, perte de sens
  • Manque d’attention à soi-même, baisse d’estime de soi, dévalorisation

Les signaux sociaux

  • Difficultés relationnelles dans le contexte professionnel, isolement, manque de coopération
  • Difficultés à exprimer ses manques, ses doutes, ses inquiétudes
  • Distance prise avec ses collègues, sa hiérarchie, relations conflictuelles

 

La multiplication de ces signaux et leur permanence dans le temps doivent vous alerter.

Agir au regard de cette situation, dont vous avez pris conscience, est une priorité.

Le stress est une menace pour la santé quand il dure et qu’il devient chronique.

S’il va jusqu’à l’épuisement des ressources, il se transforme alors en burn out.

Du stress au burn out

Le burn-out est un état d'épuisement professionnel, à la fois émotionnel, physique et psychique, ressenti face à des situations de travail émotionnellement exigeantes.

Au plan clinique, le burn-out ne figure dans aucune des classifications actuelles des troubles mentaux de l'Organisation Mondiale de la Santé. Pour pallier à cette carence, nombre de chercheurs se sont penchés sur le sujet mais peinent aujourd'hui à s'accorder sur la caractérisation des altérations biologiques résultant de ce syndrome.

De nombreuses causes, tant personnelles que professionnelles, rentrent en ligne de compte. En effet, si l'environnement de travail constitue indéniablement l’élément révélateur du burn-out, la personnalité de l'individu joue un rôle décisif dans son émergence et son développement (idéalisme, perfectionnisme, faire de son travail le centre de sa vie … etc).

 

Le burn out se décrit et peut se repérer comme un processus en 4 étapes

 

  • phase 1: plein engagement - bonne forme - investissement - plaisir au travail
  • phase 2: sur-engagement: baisse de performance - augmentation des symptômes
  • phase 3: acharnement frénétique: on a franchi la ligne rouge ( si cela s’arrête, on peut retourner en phase 2 puis 1 ) Les troubles deviennent dangereux pour la santé. Il faut préciser que les personnes n’ont pas conscience de leur état et de cette pente qui peut aller jusqu’au burn out. C’est la raison pour laquelle il leur est difficile de s’arrêter. Début de la phase d’épuisement avec perte de mémoire, troubles cognitifs et autres symptômes physiques.
  • phase 4 : épuisement: les symptômes s’aggravent et durent, les difficultés relationnelles augmentent, la baisse d’empathie complique les relations ( y compris dans la vie personnelle ).

Comment agir

  1. Repérer et analyser les signaux ou les symptômes individuels
  2. Mesurer les facteurs de risque à l’échelle collective
  3. Agir sur l’organisation du travail et ses contraintes
  4. Sensibiliser, former les équipes à ces phénomènes, en priorité l’encadrement
  5. Orienter les personnes qui en ont besoin vers le soin

 Consulter un psychologue

 

Christine-Lethier-photoChristine LETHIER est consultante et formatrice en santé au travail et prévention des risques psychosociaux.

Elle exerce également en libéral en tant que thérapeute humaniste.

 

Articles récents

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles.