Top 5 des raisons pour lesquelles vous pouvez déprimer en tant qu’expatrié.

anete-lusina-609863-unsplash-1

Vous vivez une expérience à l’étranger et vous ne comprenez pas pourquoi vous n’êtes pas aussi heureux que vous ne l’aviez imaginé ? Comme pour  1,7 million de français recensés à l’étranger fin 2016, l’expatriation bien qu’enrichissante ne demeure pas moins une expérience de vie avec des hauts et des bas. Parfois, il est possible que quelques aspects négatifs entachent l’expérience supposée excitante de l’expatrié. Il  faut apprendre à les gérer avant que votre voyage ne devienne compliqué. Il est donc important de s’écouter et de s’occuper de son bien-être mental.

Happineo a décortiqué pour vous les 5 principales raisons qui peuvent expliquer votre mal-être en tant qu’expatrié.

Le choc culturel

Malgré l’excitation de la nouveauté, trouver du confort dans sa vie quotidienne est très important et cela peut être difficile au début. La culture du pays d’accueil, l’ambiance qui y règne ainsi que l’attitude des gens en général est ce qui marque en premier l’expérience de l’expatrié. Ce sont ces premières impressions qui vont vous aider à appréhender cette toute nouvelle expérience. La barrière de la langue est également un facteur qui marque le choc culturel. En effet, évoluer dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle peut être déstabilisant car vous n’êtes pas dans votre zone de confort. Par ailleurs, la période d’adaptation est un temps durant lequel tout est nouveau, ce qui peut être à la fois excitant et effrayant. Vous perdez vos anciens repères ce qui s’avère potentiellement très déroutant. Certains éléments de votre vie d’avant peuvent vous manquer comme la nourriture ou encore le rythme de vie. Souvent, ce changement de rythme dans votre quotidien peut vous amener à vous sentir seul.

La solitude

Pour avoir la vie dont vous rêvez grâce à l’expatriation il a fallu faire des sacrifices. Quitter vos proches en fait partie et c’est souvent quelque chose qui ne se fait pas sans peine. Entre les événements que vous manquez à cause de la distance (anniversaires, Noël) et les imprévus qui touchent vos proches restés dans votre pays d’origine (maladies, décès), il est difficile de ne pas sentir la distance qui vous sépare d’eux. D’autant plus que l’expérience à l’étranger est l’occasion de voir qui sont vos plus fidèles amis et qui se montre rebuté par la distance.

Vous vous retrouvez loin de ceux qui vous ont entouré parfois depuis toujours et il faut redémarrer à zéro socialement. Cette étape est probablement une des plus difficiles à traverser, bien qu’elle ne soit que temporaire. S’intégrer à la population locale est parfois plus difficile que prévu à cause des différences culturelles et sociales que vous pouvez rencontrer en plus de vos éventuelles problématiques sociales habituelles (timidité par exemple). Parfois la distance est renforcée par des limites technologiques (pas de réseau téléphonique ou internet par exemple), parfois elle réside dans le fait que vous avez dû faire des choix pour suivre votre conjoint.

Suivre son conjoint

Aussi, peut-être avez-vous fait le choix de suivre votre partenaire dans cette nouvelle aventure. Si c’est le cas, vous avez probablement quitté vos activités originelles pour que votre conjoint puisse suivre ses ambitions. Vous n’avez cependant pas forcément la même vie sociale que votre conjoint qui a de son côté son cercle professionnel ou étudiant. Il est alors facile de s’ennuyer si vous vous repliez sur vous-même, voire de perdre confiance en vous en repensant à ce que vous avez quitté. Selon une étude menée par Humanis, Expat communication et la Caisse des Français à l’étranger, environ 30% des conjoints d’expatriés ont eu l’impression de se sacrifier pour l’autre en 2017.

Le mode d’évolution des conjoints dans le cas de l’expatriation n’est pas du tout le même. Alors que l’un a déménagé pour des raisons professionnelles, l’autre peut se retrouver à chercher du travail ou à élever des enfants. La difficulté ici est que chacun doit trouver sa place dans ce nouvel environnement. Cet environnement à apprivoiser est souvent bien différent de celui que le couple a quitté ne serait-ce qu’en matière d’argent, et bien souvent c’est un facteur qu’il est difficile d’ignorer.

Le coût de la vie

D’ailleurs, d’un endroit à l’autre le coût de la vie peut fortement varier. Votre pouvoir d’achat change et n’est pas forcément le même que si vous étiez resté en France. La gestion du budget est donc toute autre. Dépendant de votre expérience sur place et de vos besoins, la façon dont vous gérez votre argent doit maintenant tenir compte des changements que vous vivez. Dans certains pays, les soins médicaux constituent un budget très conséquent. Dans d’autres il est normal de payer des centaines de dollars pour des ouvrages universitaires quand ça n’était pas le cas avant. Dans certaines cultures, il est d’usage de laisser un pourboire ou encore les taxes ne sont pas affichées sur les prix de vente des produits que vous achetez au supermarché.

Le paramètre économique fait partie des critères plus stressants à vivre pour les expatriés et peut souvent affecter le bon déroulement de l’expérience à l’étranger. Bien souvent ce paramètre génère autant de stress que les formalités administratives qui accompagnent l’expatrié avant et tout le long du séjour.

L’administratif

Permis d’études, Visa, permis de travail… tous ces termes n’ont plus de secret pour vous si vous êtes expatriés ! Mais entre les délais trop courts de candidature ou les délais trop longs de réponse c’est souvent la partie qui, dès la préparation du voyage, angoisse les Français sur le départ. Les formalités administratives sont souvent exigeantes et nécessitent beaucoup de documents que vous n’avez pas forcément chez vous et qu’il faut aller chercher dans les endroits où ils peuvent être délivrés exclusivement (sécurité sociale, caisse d’allocations familiales par exemple). Souvent, vous n’en gardez pas un bon souvenir.

Le mythe construit autour de l’expatriation vous fait la plupart du temps culpabiliser de ne pas vivre une expérience si idyllique qu’elle ne l’est dans l’inconscient collectif. Vous n’êtes pas seul à vous être lancé dans cette aventure saisissante et les difficultés que vous pouvez traverser au cours de votre voyage sont temporaires. Il est très important de ne pas se replier sur soi et de parler de son mal-être, que ça soit à des camarades expatriés comme vous ou à des professionnels de la psychologie.

Consulter un psychologue en ligne avec Happineo est une bonne façon de garder un contact avec la France et d’être accompagné psychologiquement de manière optimale dans votre langue.

Consultez un psychologue