Pourquoi est-il difficile d'être expatrié ?

Thérapie

3476

 

Qui n'a pas déjà entendu "il part vivre dans une destination de rêve, qu'est ce qu'il a de la chance ! ". Pour beaucoup, l'expatriation renvoie au voyage, à l'exotisme, au rêve et nous envions ceux qui partent à la découverte de nouveaux horizons. Bien que l’expatriation soit effectivement une expérience de vie unique et enrichissante, elle nécessite néanmoins une capacité d'adaptation importante. En effet, l'immersion dans une nouvelle culture nous demande de réajuster certains de nos jugements, de nos valeurs et de nos points de vue, elle requiert une certaine souplesse d'esprit, elle bouleverse nos habitudes, chamboule nos points de repères et nous confronte parfois à nos propres limites... Pas si simple finalement d'être expat' ! 


La réalité de l'expatriation : le choc culturel

Vous partez vivre à l’étranger, quel moment incroyable et en même temps difficile. S’expatrier c’est partir à la découverte de l’inconnu. Et l’inconnu est souvent bien loin de ce que vous vous étiez imaginé ! Ce n’est pas pour rien que l’on parle de “choc culturel”. Même si la culture de votre nouveau pays de résidence n'est pas si différente de celle que vous connaissiez, cette confrontation peut néanmoins être intense et déstabilisante. C'est ce que nous explique Marie dans son témoignage sur son installation à Berlin.

Pour le sociologue Rakotomena (2005), le “choc culturel” résulte du fait que notre première idée d'une culture, renforcée par nos préjugés et par les apparences, apparaît finalement faussée. Kalervo Oberg (1954) désigne "le sentiment d’anxiété provoqué par le fait de se retrouver plongé dans un contexte à la fois étranger et étrange". Les études de cet anthropologue canadien constatent que l'adaptation au choc culturel suit un schéma classique : elle évoluerait en suivant une courbe en "U" (schéma ci-dessous), marquée par quatre étapes principales. 

choc culturel

 

Entre l’excitation du départ et le long chemin vers l’adaptation à son nouveau pays, quelles sont ces quatre phases qui vont changer / sont en train de changer votre vie?

a) La lune de miel ou la découverte de la nouveauté culturelle

Cette phase intervient avant et au début de l’expatriation. Elle peut s'étendre de quelques jours à quelques mois (jusqu'à 6 mois après le déménagement). La découverte de la nouveauté et l’investissement lié à cette nouvelle vie sont sources de sentiments positifs : excitation, euphorie, curiosité... Vous ne remettez pas en question vos valeurs, vous découvrez simplement qu’il en existe d’autres sans avoir encore à vous adapter.

b) La crise, ou le choc culturel

C’est à cette étape qu’intervient le choc culturel. Progressivement, vous prenez conscience que vos comportements, votre culture et votre idéologie sont en inadéquation avec la culture de ce nouveau pays. 

D'après les psychologues, le choc culturel peut venir perturber vos émotions, vos compétences sociales et votre identité : 

Émotions :

Votre premier réflexe sera alors d'adopter une attitude de rejet envers ce pays où tout apparaîtra comme moins bien que ce que vous connaissiez avant : "Lorsque j’habitais en France, je pouvais aller dans un parc en rentrant du bureau”, “en France la nourriture était meilleure ”, "les transports français fonctionnaient beaucoup mieux", etc. Votre humeur durant cette phase de crise pourra devenir plus négative : tristesse, agressivité, irritabilité... Il est possible que vous vous sentiez déprimé. 

- Compétences sociales : 

La barrière de la langue et les nouvelles normes culturelles (gestes de politesse par exemple) peuvent handicaper votre lien aux autres. Ce qui vous plaisait sur cette terre d'accueil vient finalement vous démoraliser car elle vous confronte à votre difficulté d'intégration. Cette difficulté à trouver votre place parmi les autres et à prendre vos marques vient ébranler votre confiance en vous.  

- Identité : 

Poussé à son paroxysme, le choc culturel peut aller jusqu'à un "choc identitaire". L'image de soi et l'identité sont alors atteintes ce qui peut entraîner une profonde remise en question de soi, de ses capacités, de  ses valeurs, de ses priorités. Les attentes du pays sont tellement différentes de la réalité que cette nouvelle vie apparaît finalement comme incertaine, imprévisible, irrationnelle... Il est difficile de se sentir bien à sa place dans un environnement qui nous semble insensé. Ce sentiment très fort peut parfois mener jusqu'à la dépression s'il n'est pas pris en charge à temps

C’est généralement durant cette période difficile que l'aide d'un professionnel pourra vous être précieuse. En effet, les personnes vous entourant sur place ne parlent pas toujours votre langue et ne sont pas forcément dans la même situation d'expatriation que vous. Quant à vos proches restés dans votre pays, ils peuvent avoir tendance à envier votre voyage et à minimiser vos difficultés. Consulter un psychologue en ligne parlant votre langue et spécialisé dans les problématiques d'expatriation pourra vous apporter le soutien nécessaire pour dépasser ce choc culturel et faire de votre séjour une expérience positive et épanouissante !

 

Démarrer

c) La récupération 

Vous commencez à intégrer les pratiques de votre pays d’accueil dans vos propres pratiques. Vos comportements changent pour mieux s’adapter à la culture locale. Même si vous n’intégrez pas toutes les pratiques de votre nouveau pays, vous en assimilez une partie et vous vous sentez plus adapté dans votre nouvel environnement (meilleure connaissance de la langue, facilitation dans la relation aux autres, instauration d'habitudes et de points de repère...). Vous êtes ainsi plus raisonné et pouvez mettre en place des solutions pour vaincre vos difficultés et vos réticences. Votre humeur s'améliore, votre confiance en vous se fortifie et votre vie sociale s'enrichit

d) L'adaptation 

Vous avez dépassé les trois premières étapes de ce processus d'adaptation et parvenez enfin à pleinement profiter de votre séjour de manière durable. Vous arrivez à vous exprimer plus facilement sur vos difficultés, vous comprenez et acceptez véritablement les mœurs et les usages de ce nouveau pays, vous savourez réellement vos expériences. Ce pays est pourtant toujours le même, il n'a pas changé mais c'est vous qui êtes parvenus à modifier en profondeur votre attitude envers lui. Vous vous êtes réellement adaptés et vous pouvez vous en féliciter! 

Quelles sont les causes du choc culturel ?

Pour Cortés (2002), le choc culturel est déclenché par quatre causes  :

  • Affrontement entre deux cultures : lorsque certains éléments de la culture de votre pays d'origine ne sont pas compatibles avec la culture de votre nouvelle terre d'accueil. 
  • Échec communicatif : devoir s'exprimer dans une nouvelle langue qu'on ne connait pas ou dont on ne maîtrise pas encore les subtilités (l'humour, le second degré, etc.), être réduit à utiliser une communication non-verbale (gestes, mimiques). Cet échec communicatif entraîne une difficulté à construire des amitiés authentiques et peut conduire l'expatrié à un isolement social. 
  • Perte des repères et des codes : les codes et les repères sociaux pour savoir comment vous comporter avec les autres vous sont méconnus, vous avez du mal à les comprendre et à les interpréter, cela ne se fait plus avec le même automatisme que dans le pays d'origine.
  • Crise d’identité : la personne remet profondément en question son identité, ses valeurs, le sens de sa vie. Il est perdu dans un environnement déstructuré qu'il aura alors tendance à rejeter. Le regard des autres sur lui peut également le déstabiliser. Ce qu'il pensait normal et adapté dans son comportement peut renvoyer aux autres l'image d'une personne capitaliste, consumériste, riche, radine, profiteuse...

Par quels symptômes le choc culturel se manifeste-t-il? 

K. Oberg (1960) liste un certain nombre de symptômes susceptibles de déclencher un choc culturel :

  - avoir le mal du pays

  - penser systématiquement à un autre endroit de façon positive

  - avoir des regrets

  - être d'humeur triste

  - avoir l'impression de manquer d‟énergie

  - se replier sur soi et s'isoler

  - éviter tout contact avec des personnes étrangères

  - avoir des sentiments très négatifs du pays hôte et de ses habitants et laisser les

    stéréotypes prendre le dessus

  - avoir des soupçons, développer de la paranoïa, de la colère et de la frustration

  - manger et boire compulsivement

  - avoir un besoin de sommeil excessif

Ces symptômes ne sont pas exhaustifs et peuvent varier d'une personne à l'autre. Par ailleurs, il n'est pas courant de développer tous ces symptômes en même temps. 

Etre accompagné en tant qu'expatrié grâce à des psychologues en ligne

Pour vous aider à surmonter vos difficultés d'expatriés et à profiter pleinement de votre extraordinaire aventure, Happineo vous propose de consulter des psychologues en ligne par téléphone et/ou par chat. 

Tous nos psychologues sont :

  • Francophones.
  • Diplômés d'un master 2 de psychologie.
  • Facilement accessibles par téléphone toutes les semaines (prise de rendez-vous et paiement en ligne) et par chat tous les jours du lundi au vendredi.
  • Disponibles pour vous quand vous le souhaitez, il vous suffit de choisir un créneau en ligne parmi les nombreux horaires proposés, pour les consultations par téléphone. Sur le chat vous écrivez quand vous le souhaitez et votre psychologue vous répond !
  • Spécialisés pour intervenir dans une pluralité de domaines, notamment dans la problématique de l'expatriation. 

Ne subissez plus votre expatriation mais savourez-la pleinement ! N 'attendez pas pour aller mieux ! Démarrer vos consultations en ligne dès maintenant !

Démarrer

Sources :

 Lilia Touzani. Le rôle central du choc culturel dans les expériences d’hospitalité touristique. Gestion et management. Université de Grenoble, 2013

http://cevug.ugr.es/africamideast/module_five/3-2.html

Articles récents

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles.