Comment améliorer sa confiance en soi ?

Bien-être

 

 Super héros

La confiance en soi on ne naît pas avec, on la cultive et on l’améliore chaque jour ! Avoir confiance en soi c'est croire en ses qualités, ses capacités et ses talents. Elle vous permet d'aller de l’avant, d'atteindre les objectifs que vous vous fixez et d'être fier de vous. Vous pensez manquer de confiance en vous ? La bonne nouvelle est que ce n’est pas une fatalité ! Alors comment gagner en confiance en soi ? Voici quelques astuces simples et efficaces !

Il n'est pas toujours simple d'avoir confiance en soi ! Nous sommes nombreux à avoir du mal à nous remettre de nos échecs (scolaires, amicaux, amoureux, professionnels...) ce qui nous conduit à nous rabaisser, à nous dévaloriser, à douter de nous par la suite... Cela peut avoir des répercussions négatives dans notre lien aux autres (anxiété sociale, peur du rejet de l'autre...) et dans notre vie professionnelle (difficultés à affirmer ses idées, à proposer des projets, à être proactif, à prendre des initiatives, à atteindre des objectifs...). De manière générale, le manque de confiance en soi nous plonge dans la frustration, dans le remord,  et entrave notre épanouissement personnel. Si vous repérez ce manque de confiance en vous et qu'il vous gêne au quotidien, il est essentiel de pouvoir agir dessus ! Alors d'où vient ce manque de confiance et comment faire pour la renforcer ? 

Pourquoi manquez-vous de confiance en vous ?

Si vous n'avez pas confiance en vous, c'est que votre manière de vous percevoir vous-même n'est pas suffisamment adaptée. Cela veut dire que vous avez naturellement tendance à vous attarder sur vos défauts plutôt que sur vos qualités, à vous focaliser sur vos échecs plutôt que sur vos réussites, à garder en tête vos lacunes plutôt que de prioriser vos talents. Cette manière de penser est si profondément ancrée en vous qu'elle vous semble parfaitement juste et normale alors qu'elle est en réalité erronée. En effet, vous présentez ce que les psychothérapeutes TCC nomment "des biais cognitifs" : vous avez tendance à généraliser des expériences négatives vécues, à sélectionner et retenir uniquement les messages dépréciatifs que vous avez pu recevoir (de la part de professeur, d'ex conjoint voire même de vos parents) et à déduire un certain nombre de fausses vérités à votre sujet. Tout n'est qu'une question de perceptions. Ces dernières se nourrissent de notre histoire de vie, de nos expériences, de nos rencontres. Il est très important de comprendre que nos points de vue sur le monde, sur les autres mais aussi sur nous-mêmes sont influençables, modulables. Même si nous les avons enregistrées comme des vérités générales, elles ne sont que des suppositions et, comme toute supposition, elles peuvent être fausses et corrigées.  Mais pour espérer un changement efficace et une évolution positive, il faut d'abord agir ! 

Reconnaissez votre potentiel !

Faites le point sur vos talents 

Réalisez une liste qui va vous permettre de pointer concrètement vos forces, vos qualités, vos compétences. ne minimisez aucun savoir-faire et aucune réussite passée : examens validés, bonnes intuitions, entretiens professionnels réussis, concours remportés, matière scolaire où vous étiez bons (qu'elles soient sportives, manuelles, intellectuelles...), capacités sociales (contact facilité avec les gens, sens de l'humour, mettre les autres à l'aise, capacité d'adaptation, savoir préserver vos amitiés....), professionnelle (rigueur, attention, rapidité, efficacité...) etc. N'omettez aucun détail : ce qui peut vous paraître tout simple ou insignifiant comme réussite sera en réalité un exploit pour quelqu'un d'autre. Faites une liste simple sans porter dessus ni a priori ni jugements.  Vous aurez forcément des réticences à écrire certaines capacités sur cette liste. Ces blocages sont intéressants à analyser, prenez le temps d'y réfléchir : sur quoi portez-vous des préjugés négatifs ? Pourquoi ne reconnaissez-vous pas facilement telle ou telle qualité ? 

Vos proches, eux, ont confiance en vous

Si vous prenez le temps de regarder autour de vous, vous remarquerez que plusieurs personnes ont déjà confiance en vous ! Votre famille, vos amis… certaines personnes voient votre potentiel lorsque vous-même vous ne le repérez pas. Que perçoivent-ils comme qualités chez vous ? Votre capacité d’écoute, votre gentillesse, votre esprit d’analyse ? Prenez le temps de percevoir les compliments que l’on vous fait. Ils ne viennent pas de nulle part…

Ces personnes sont importantes pour le développement de votre confiance en vous. N’oubliez pas de vous rapprocher des personnes qui vous renvoient une image positive de vous-même et de laisser de côté les personnes nocives.

Donnez-vous des objectifs réalisables !

Vous manquez de confiance en vous car vous pensez ne pas réaliser vos objectifs ? Mais vos objectifs sont-ils réalisables ?

A la lumière de la liste de talents que vous aurez préalablement dressée, confrontez-y vos objectifs actuels, ce que vous aimeriez devenir et accomplir, vos ambitions professionnelles et sociales. Ces objectifs que vous vous fixez vous paraissent-ils atteignables tels quels ? Si oui, quelles sont vos différentes façons d'y parvenir ? Si non, est-il possible de les envisager différemment, de les remanier de manière à ce qu'ils soient plus en adéquation avec vos capacités? L'important est que ces objectifs visés soient pour vous des motivations et des stimulations pour avancer  et non des boulets à vos chevilles. 

Exemple d'exercice concret : au début de la journée, commencez par noter sur un papier vos trois objectifs du jour. Le soir en vous couchant regardez-les. Si vous ne les avez pas tous les trois atteints posez-vous la question : ne serait-ce pas parce que la somme des trois était un peu lourde à gérer en une seule journée ? Si vous vous fixez des objectifs trop élevés vous ne pourrez qu’être déçu(e).

Appuyez-vous sur vos points forts !

Ne restez pas sur des échecs. Une activité ne vous convient pas ? Peut-être n’est-elle pas faite pour vous. Concentrez-vous sur les activités dans lesquelles vous êtes doués. Vous stagnez professionnellement depuis longtemps et votre travail vous met constamment en échec ? Peut-être est-il temps d'en discuter avec votre employeur, de changer de poste voire d'envisager une réorientation professionnelle. Une mise en place de changements concrets peuvent vous sortir de situations d'échec récurrentes qui viennent ternir votre confiance en vous. Dans un environnement où nous sommes mieux entourés et où nos missions sont plus en adéquation avec nos capacités, nous parvenons à mieux accomplir nos objectifs ce qui renforce notre confiance en nous. Attention, cela ne signifie pas que votre manque de confiance en vous est nécessairement due à votre travail, à vos collègues ou à votre hiérarchie mais il est compliqué de fortifier sa confiance en soi dans un environnement qui ne nous permet pas de nous épanouir. A vous d'analyser les limites et les forces de celui dans lequel vous évoluez actuellement. 

Par ailleurs, rien ne vous empêche pas de tester de nouvelles activités (hobbies ou professionnelles) ! Pour vous découvrir de nouveaux talents inexploités, il faut pouvoir tester de nouvelles choses, s'ouvrir à de nouvelles expériences qui vous permettront de mieux vous connaître. Pensez à cet ami qui ne rate plus un cours de boxe depuis qu'il a découvert cette discipline ! Ou bien à cette copine qui suit des cours de yoga japonais dans le noir à 40° ! Il existe tellement d’opportunités pour vous découvrir des domaines de compétences ! Bien sûr, se confronter à l'inconnu et se lancer de nouveaux défis peut effrayer : peur de ne pas être à la hauteur, peur de se confronter à nos limites, peur d'être déçu par nos capacités... Mais le pire serait que cette peur vous paralyse et vous empêche de faire quoi que ce soit : comment changer, comment évoluer, comment s'améliorer si l'on n'essaye jamais rien ?

Ne craignez pas les échecs ! 

Vous avez échoué quelque part ? Vous vous êtes trompé ? Ne soyez pas trop dur avec vous-même. Il est beaucoup plus simple de ne rien tenter pour ne pas être déçu que de se lancer quitte à ne pas y arriver. Vous pouvez être fier d'avoir osé, d’avoir fait l'effort. Cet acte courageux peut d'ores et déjà être rajouté à votre liste de talents !

Aucun progrès dans ce monde n'est arrivé sans audace, sans tentative répétée et sans ténacité. Il n'y a pas de réussites sans échecs, ces derniers font partie intégrante de nos vie et de nos expériences. Il ne s'agit pas de les minimiser ou de les oublier mais simplement d'apprendre à en tirer des apprentissages, une meilleure connaissance de soi mais aussi de la fierté. 

Stop à l'auto sabotage ! 

Vous pensez dur comme fer que vous n'avez pas de compétences dans tel domaine ? Que vous ne méritez pas telle promotion ? Que vous n'êtes pas assez intéressant pour vous intégrer dans tel groupe ?

Pour être renforcées, vos croyances erronées vont naturellement entraîner un certain type de comportement chez vous. Ce processus est normal et se retrouve chez tous les êtres humains : lorsqu'on est persuadé de quelque chose, nous avons spontanément tendance à ne retenir que les informations qui viennent nous conforter dans nos certitudes, nous allons inconsciemment mettre en place des attitudes/des actions qui viennent fortifier notre point de vue. 

Voici un exemple concret de ce type d'auto-sabotage : vous voulez perdre du poids mais vous êtes persuadé de n'avoir aucune volonté et de ne jamais y arriver. Vous tentez quand même d'agir et vous vous fixez des objectifs drastiques avec une perte de poids massive en très peu de temps et sans suivi médical. Cela provoque chez vous beaucoup de privations et de frustrations alors que vous êtes plutôt quelqu'un de gourmand. Forcément, au bout de quelques jours, vous allez vous décourager et abandonner, ce qui renforcera votre première idée "je savais bien que je n'étais pas assez rigoureux pour y arriver".  L'erreur est que vous vous êtes focalisé sur des résultats que vous saviez inatteignables, potentiellement dangereux et impossibles à tenir : ils vous ont conduit à un échec certain et viennent renforcer votre manque de confiance. C'est un cercle vicieux qu'il est important de savoir briser pour vous épanouir

Ces pensées profondément inscrites en vous filtrent votre vision du monde et la rendent parfois inadaptée. Certes, ces pensées ne viennent pas que de vous : elles sont influencées par les autres, par des expériences négatives que vous ne maîtrisez pas toujours, qui ne sont pas forcément de votre faute. Néanmoins, vous pouvez choisir de lutter contre ces influences néfastes et de ne plus vous donner de "fausses raisons" de ne pas croire en vous. Concrètement, vous pouvez choisir de vous extirper des environnements nocifs qui nuisent à votre épanouissement, de vous entourer de personnes susceptibles de vous aider à développer votre potentiel, de vous fixer des objectifs atteignables et réalisables qui vont accroître votre estime de vous, de faire de petits efforts au quotidien pour apprendre à développer cette confiance (sortir de temps à autre de votre zone de confort de manière adaptée, dresser la liste de vos qualités...). 

Faites vous aider par un psychologue !

Si malgré vos efforts et nos différents conseils vous n’observez pas de réels changements chez vous, il pourrait être intéressant pour vous d'explorer les raisons qui entravent l'estime que vous vous portez. En effet, comme nous l’avons expliqué précédemment, notre regard sur nous-même est fortement influencé par nos expériences de vie et par la manière dont nous les trions, ce que nous en gardons etc. Certains échecs peuvent énormément nous vulnérabiliser sans que nous comprenions pourquoi ni comment s'en soustraire. 

Il peut être périlleux d'entreprendre tout seul cette réflexion et cette analyse, c'est pourquoi consulter l'aide d'un professionnel peut vous aider. Réaliser un travail psycho-thérapeutique peut vous permettre de mieux vous connaître, de mieux vous comprendre, de revenir sur certains souvenirs ayant pu déteindre sur votre estime de vous et d'en modifier la lecture que vous leur portez. Le psychanalyste va tenter de revenir avec vous sur votre passé et de comprendre de quelle manière ce dernier construit et influence actuellement votre confiance en vous. Le psychologue d'orientation TCC va quant à lui tenter d'assouplir et de moduler votre système de pensées et les croyances erronées que vous portez sur vous. Quels que soient ses référentiels théoriques, le psychologue est là pour vous accompagner, vous soutenir, vous guider dans vos réflexions et vous donner un nouveau regard plus adapté sur vous-même, sur les autres, sur le monde. 

Découvrir Happineo 

Articles récents

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles.